1ere projection à l’étranger !

Depuis quelques jours, il n’y a plus de vent. Quel dommage on va devoir rester à Bayona ! Pour se consoler, avec 3 autres potes français rencontrés sur leur voilier « Aria », on s’est motivés à organiser une projection de film sur la plage, un peu à la va vite, la veille pour le lendemain ! Qu’est-ce que c’est chouette l’énergie de groupe ! Sylvain connaît bien l’espagnol, il nous sert d’interprète pour réaliser l’affiche et prévenir les autorités (comme on aime bien faire les choses dans les règles, on a mis les affiches avant de demander l’autorisation, à la mairie ils n’ont pas trop apprécié mais ils ont fini par fermer les yeux !), et Antoine, le capitaine d’Aria, a bien la tchatche pour mettre des affiches et distribuer les flyers. Bon, on a choisi un jeudi soir, pas très judicieux car on n’est plus en vacances, et ce soir là, un petit vent frais a pointé son nez et nous a congelé, comme une soirée en plein air en Bretagne !
Résultat : 16 personnes, dont 5 français (nous quoi). C’est mieux que rien, surtout que le maire de Bayona est passé nous voir, il a séré la main à Yann en le félicitant (tout en le regardant de la tête au pied… surtout ces pieds en fait, « mais qui est ce gitan des mers qui se promène pieds nus ? »), mais on ne savait pas qui il était, c’est un pote espagnol qui nous la dit une fois l’homme parti !
Bref, nous, on s’est fait bien plaisir, on a projeté Vengo de Tony Gatlif, voir ce film sur grand écran, avec un superbe son, c’était génial. Le film a beaucoup plus, tout le monde a été impressionné par la musique du film, le flamenco joué par de vrais gitans, c’est beau !
La cerise sur le gâteau : jeudi soir c’était la veille de mon annif, alors après la séance, on a pu bien fêter ça, et le lendemain aussi. Yann et Benj (arrivé jeudi dernier le jour de la séance !) ont préparé un festin au bateau, et ont été relayés par Antoine et Philippe. Au final, j’ai eu un superbe gâteau avec 25 bougies !

Comme dit Cécile, une amie dans un de ces mails : « mais c’est tous les jours ton anniversaire depuis que tu es partie ». C’est un peu vrai, on passe de très bon moment avec tous les amis rencontrés sur notre chemin, je garderai un très beau souvenir de mes 25 ans à Bayona en Galice. Pauline

Olà Todos !
Ça y est, j’ai rejoint l’équipe. Ça n’a pas été difficile. J’ai pas eu à chercher, on s’est trouvé tout de suite, tout simplement, comme si j’étais déjà là. Et j’apprends que nous allons faire une projection le soir même, c’est fou. Qu’il est bon de se sentir au bon endroit, au bon moment…
Du coup, c’est une belle mise en jambe de la mise en place et du transport du matériel. Je prends vite gout à la conduite de l’annexe, moi qui aime tant les radeaux.
Ce cinéma d’extérieur est une merveille. L’écran est vraiment de bonne taille, et le matériel de qualité. Il y a un gros potentiel.

Hier de nouveaux voisins bretons sont arrivés au mouillage, Fred et Julie. C’est impressionnant comme les contacts humains se font naturellement et rapidement sur un bateau. Il y a tout de même une certaine tendance à rencontrer des personnes de même nationalité.

Nous attendons l’arrivée imminente de Maïna, dernière équipière, et du vent qui semblerait vouloir pointer le bout de son nez. Cela nous laisse le temps d’effectuer un grand rangement et nettoyage du bateau, ainsi qu’une petite soudure sur la coque alu du voilier voisin, « l’Aria ». Du coup, « l’Evaloa » prend des allures de bateau atelier. C’est chouette.
BenjAmains

L’équipage d’Evaloa et d’Aria se sont tellement bien entendus qu’ils ont changé leur projet : ils embarquent sur la « Pinta » à la recherche d’un nouveau continent !

Ce contenu a été publié dans 02- Espagne-Portugal. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.