Tournée à 3 bateaux-spectacles aux Antilles

Bonjour à tous,

Plus on approche de la fin du périple, et moins j’arrive à prendre le temps d’écrire ! C’est que peu de temps après mon dernier message, nous avons rejoint les deux autres bateaux-spectacles et depuis, le temps défile, ça n’arrête pas !

premier cabaret à Bequia, Grenadines

Nous avons d’abord retrouvé le voilier « Eurydice » (compagnie « Baraka Circus ») avec Micka alias « captain adventure », Aurore, et… Surya ! Et oui, Surya ! Ceux qui nous suivent depuis le début de Ciné SearCus doivent voir de qui on parle. C’est avec Surya qu’on a monté (Ben, Yann et moi) la première version du spectacle « Ciné SearCus », que l’on a tournée à partir de mai 2015 en Bretagne. On avait fait les premiers mois de voyage ensemble puis nos routes se sont séparées. Entre temps, Surya a traversé l’Atlantique et s’est un peu posé en Martinique, autour de l’association « Lézard Ti Show ». C’est comme cela que l’on s’est recontacté, Surya nous a motivé à participer au festival des arts de rue « Lézard Ti Show » et il avait très envie de nous rejoindre. Micka et Aurore avait déjà fait sa connaissance aux Canaries, et ont accepté de le prendre comme équipier/artiste sur leur bateau. Au départ, on devait se rejoindre en Martinique (on avait finalement demandé à Asikel d’arriver en Martinique) mais « Eurydice », après plusieurs mois de travaux, avait très envie de faire ses premiers essais en mer. On s’est donc rejoint début février à Bequia, petite île des Grenadines en dessous de Saint Vincent, après avoir quitté l’île de Carriacou avec difficulté, tant on s’y sentait bien. Nous avions une semaine devant nous avant l’arrivée d’Asikel. On a trouvé quelques plans pour les « Frenchy Froggies » pour jouer dans les bars/restaurants qui longeaient la plage (j’ai même poussé la chansonnette avec Ben le soir de la Saint Valentin dans un restaurant à l’ambiance sympathique) mais nous ne trouvions pas de lieux adaptés pour jouer Ciné SearCus. Micka et Aurore avaient très envie de relancer leur spectacle sur bateau, alors ils nous ont proposé d’organiser un évènement ensemble, où l’on mêlerait acrobaties et musique, et c’est ainsi que l’on a monté ensemble, 3 jours à l’avance, un mini cabaret à Bequia ! Y’avait pas mal d’improvisation, de la chance aussi car juste avant de commencer, la pluie a pointé son nez mais n’a pas fait fuir les gens, et c’est passé !

Les gens étaient ravis, il faut dire qu’ils n’ont jamais l’occasion de découvrir ce type d’offre culturelle. C’était le jour du carnaval, alors une maquilleuse nous a maquillé pour l’occasion. Nous étions de beaux pirates !!

Notre rencontre commençait donc sur les chapeaux de roues ! Alors que nous avions d’abord convenu de ne pas faire de spectacles communs mais plutôt de présenter nos spectacles indépendamment, on a fait tout le contraire mais on était content ! Il nous a fallu ensuite vite quitter Bequia car entre temps Asikel était arrivé de sa transat et nous attendait à Saint Anne. On a bien galéré à remonter vers la Martinique. Malgré les idées reçues, la météo n’est pas toujours bonne dans les Caraïbes ! Vous ne voudrez peut-être pas nous croire mais on a eu une saison pourrie, avec beaucoup de pluie, du jamais vu, quasi tous les jours ! Le vent souffle aussi, souvent beaucoup, créant une méchante houle… Dans ces conditions, c’était pas évident de faire du « près » pour remonter l’arc antillais. Après s’être fait un peu brassés, nous avons fini la navigation au moteur pour retrouver nos chers amis sur « Asikel » à l’anse Caritan. Après un an, enfin les retrouvailles !

On leur a à peine laissé le temps de débarquer qu’on a refait une réunion d’équipe et les idées fusaient ! Yann porte un rêve depuis des années : monter une structure flottante avec 3 bateaux et organiser un évènement sur l’eau, où le public viendrait en annexe. Micka avait également pensé à cette idée, et le lieu idéal pour le faire aux Antilles était la baie du Marin : des centaines de bateaux, un mouillage au calme dans la mangrove, il fallait le tenter ! C’est comme ça qu’une semaine après nos retrouvailles avec « Asikel », on organisait un cabaret flottant !!

Et comme cela ne nous suffisait pas, on a également organisé une soirée à la marina du Marin pour présenter nos spectacles à terre. Micka et Aurore ont présenté leur spectacle sur bateau « Soyez polis ! » (corde lisse, trapèze, poème, musique), et Paolo et Sandra leur tout nouveau spectacle de magie/clown/musique intitulé « The Magico Family’s SearCus Show ». ça faisait un peu beaucoup pour « Asikel » après avoir tout juste traversé l’Atlantique alors pour monter la structure flottante, on a fait appel à un autre bateau-spectacle (le voilier « Gaïa »). Son capitaine Dom fait du mime, et son bateau a servi de scène pour le cabaret. On a organisé deux soirées, une mardi et une samedi, avec bar flottant, petite restauration… La totale ! La partie artistique était un peu floue, organiser un évènement de cette ampleur une semaine à l’avance, ça n’a pas que du bon ! Mais on avait plein de petites formules à présenter : corde, tissu, trapèze, mime, magie, musique, cinéma… Le public a été émerveillé, c’était un moment magique ! Rien que le concept, de se retrouver sur l’eau dans son annexe à regarder de gentils fous présenter un cabaret impromptu, c’était tellement unique que ça excusait les petites longueurs et autres couacs techniques ! On a même fait un peu de sous, en participation libre, on s’en est bien sorti !! Maintenant ça nous donne envie de remettre ça mais il va falloir trouver un autre endroit propice… Faire venir le public avec leur annexe, dans un mouillage qui bouge pas trop, c’est pas évident à trouver !

Notre marathon n’était pas fini car à peine remis de notre cabaret flottant, il fallait enchaîner sur l’organisation de notre venue au festival « Lézard Ti Show ». On pensait se rendre au Carbet, dans le nord de l’île, en bateau, mais une houle d’ouest s’est levée sur l’île, faisant même s’échouer quelques bateaux sur la côte… Beaucoup de houle était annoncée au mouillage du Carbet, alors pour la tranquillité de tous, et surtout des capitaines, on a décidé de laisser nos bateaux dans la baie du Marin et de louer une voiture pour nous rendre au festival. 2 petits jours pour organiser tout ça, juste le temps pour moi de me faire voler mon portable dans la laverie du Marin, histoire de rajouter un peu de piment dans nos aventures ! Je me suis retrouvée à faire la flic en regardant la vidéo de la caméra de surveillance de la laverie pour retrouver le voleur, j’ai du aller porter plainte… Le gars était connu de la marina et des gendarmes mais pourtant, à l’heure qu’il est, on ne l’a toujours pas retrouvé ! Bref, adieu le smartphone acheté il y a quelques mois et adieu également tous mes contacts car je n’avais malheureusement pas fait de sauvegarde (si, sur la carte sd qui se trouvait… dans mon téléphone !). Pas pratique donc avant d’aller au festival, mais il restait la ligne de Yann et Renaud m’a prêté un téléphone, il existe des voleurs mais il existe aussi des gens bien, merci Renaud !

Pour nous, le festival « Lézard Ti Show », c’était une petite semaine à terre (d’abord logés en tente puis dans une jolie villa, la classe !), la réunion de tous nos spectacles (Ciné SearCus, Magico Family’s SearCus Show et Baraka Circus avec le solo d’Aurore à la corde), la reconnaissance d’être payé pour nos spectacles (on avait tous un cachet), un festival familial, convivial, le top ! Les enfants se sont éclatés, on a tous coupé de l’ambiance bateau et on a fait de belles rencontres terriennes. Point de vue artistique, c’était pas évident de jouer dans un festival d’arts de rue, tous les spectacles s’enchaînaient, il fallait être prêt rapidement tout en faisant preuve de patience avec le retard dans la prog, les artistes programmés dans la journée étaient en plein cagnard… Avec Ciné SearCus, on devait jouer à 19h15 et on a joué à 20h, l’heure du repas. De plus, le public attendait le spectacle de feu prévu à 20h15 donc on n’a pas vraiment eu un public attentif pendant toute la projection, certains sont partis pendant l’entracte. Nous étions le spectacle qui durait le plus longtemps, le public était habitué à voir se succéder des formules de 20 minutes, c’était pas évident de tenir le public, on a un peu subi le spectacle.

Il faut dire que Yann n’avait pas eu 5 minutes à lui dans la journée. Il avait participé à la fanfare à midi, ensuite il avait joué de l’accordéon pour le spectacle de notre ami jongleur Adrian, puis pour le solo d’Aurore, tout en montant le matériel de projection et gérant le spectacle de Surya juste avant Ciné SearCus car Surya utilisait notre matos de projection ! Dur d’être complètement dedans, mais on fera mieux la prochaine fois !

Pour Paolo et Sandra, c’était la deuxième fois qu’ils présentaient leur spectacle de magie/clown/musique qu’ils venaient tout juste de monter au Cap Vert. Leur spectacle se nomme « The Magico Family’s SearCus Show » :

Pour Aurore, elle présentait pour la première fois un solo de corde accompagné musicalement par Sandra, Ben et Yann :

Voilà pour ce compte rendu artistique et collectif ! Je n’ai pas trop de recul pour vous parler de mes états d’âme, pas assez de temps non plus pour me poser, mais il y a suffisamment de photos pour vous donner une idée de ce que l’on vit en ce moment ! Une expérience collective, même si elle pèse parfois, même si elle demande beaucoup d’énergie à tout un chacun, est en même temps hyper enrichissante, c’est toujours incroyable de se rendre compte à quel point on peut organiser des trucs de ouf à plusieurs ! C’est pas tous les jours simples mais ça nous apporte beaucoup ! On a chacun des personnalités diverses, on ne se connaissait pas tous à l’avance, le cabaret flottant et « Lézard Ti Show » ont amené de nouveaux équipiers/artistes… ça vit ! On a des spectacles indépendants mais l’envie commune de se retrouver autour de la musique, montant ensemble une petite fanfare, mais cela demande des temps de répétition, pas toujours facile à organiser entre notre quotidien, les enfants, l’entretien des bateaux… Et j’en passe ! Le tout est de se faire plaisir, et pour l’instant, on y arrive !

La fanfare au cabaret de « Lézard Ti Show » et au Kokoarum à la marina du Marin

Nous sommes dans une situation bien différente des deux autres bateaux-spectacles. Nous souhaitons toujours rentrer en Bretagne cet été alors que les autres restent de ce côté de l’Atlantique… On incite du coup à accélérer le pas, ce qui n’est pas dans nos habitudes, mais il ne nous reste qu’un bon mois ensemble avant que Dominao se prépare pour la transat retour ! Et comme les enfants et moi rentrons en avion, courant mai, juin au plus tard, nous serons rentrés ! La fin du voyage s’approche, et les envies se mélangent : envie de faire d’autres escales tout en ayant envie de profiter des copains rencontrés ici… On ne pourra pas tout faire et les choix sont difficiles ! Pour l’heure, on termine notre séjour en Martinique en organisant une dernière date à Saint Pierre où, avec une association locale, nous organisons une collecte pour la Dominique. Notre prochaine escale sera donc cette île ravagée par le cyclone Maria en septembre dernier, on ira y déposer notamment du matériel scolaire et on va voir pour y faire une représentation. Ensuite, on prendra le Cap sur la Guadeloupe…

ça me fait tout drôle de me dire que mon prochain message sera sûrement le dernier avant le retour… D’ici là, vous pouvez toujours nous suivre sur notre page facebook www.facebook.com/cinesearcus. La publication de nos photos du cabaret flottant a fait un petit « buz » sur la toile et a propulsé nos mentions « j’aime » à plus de 1000 personnes. Plus de 1000 personnes suivent nos aventures sur le net, wahou !!

Bises printanières à tous

Pauline and co

Ce contenu a été publié dans Antilles 2018, Ciné SearCus 2018. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Tournée à 3 bateaux-spectacles aux Antilles

  1. Flageul dit :

    Wahou bravo les potos. Je suis très émue de voir vos rêves les plus fous se réaliser. C’est excellent, de voir la flotte des spectateurs sur l’eau…. ça me renvoie aux éditions des radeaux de la roche! Ici ça roule aussi pour nous, notre petit Antoine est né il y a un mois déjà. La tribu s’agrandit, on est heureux. Côté habitat les travaux sur les parties communes se poursuivent et nous sommes désormais 5 foyers sur 8 sur site. Bref tout va pour le mieux et nous avons hâte de vous retrouver cet été. Gros bisous.

  2. Bob dit :

    Redoutables flibustiers ! Encore heureux que vous allez rentrer disséminés et non pas en bande. D’ici là, emmagasinez encore plein de rêves.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.