Premières escales bretonnes

Bonjour à tous !

 

Il m’en aura fallu du temps pour vous écrire ce premier message ! J’espère que je ferai mieux au cours du voyage…

 

Oui, premier message de Dominao en voyage, youhou ! D’un côté, on a du mal à se sentir vraiment partis car nous ne sommes pas loin de chez nous, on croise encore la famille et les amis, mais d’un autre côté, on est déjà en plein dedans :

changement de rythme, de quotidien, et aussi, il faut bien l’avouer, plus d’école, de nounou… donc les enfants dans les pattes tout le temps !! C’est très intense, entre la vie quotidienne et l’organisation des représentations, ce qui fait que je ne trouve pas de temps pour partager avec vous notre début de périple ! Je pense qu’on va trouver notre rythme, qu’avec le temps Yann sera aussi moins « accaparé » par le bateau et le spectacle et que chacun réussira à se trouver un peu de temps libre ! Je vous vois déjà rire en lisant ces lignes « ils sont en voyage et ils se plaignent de ne pas avoir de temps libre ! ». C’est en effet tout le paradoxe d’un voyage en voilier en famille… avec un projet culturel !! Ça fait pas un peu trop pour un même bateau ?? On se le demande parfois, on verra par la suite, et en attendant, et bien nous vivons des moments magnifiques, intenses, inoubliables, insolites, … et ça fait juste un mois qu’on est partis !!

DSC02587

Comment résumer tout ça ? Impossible de tout partager, le grand challenge sera pour mois de raconter l’essentiel !

DSC02590

Alors parlons déjà de nos différentes escales, en essayant d’être succinct !

Nous sommes donc partis de Pontrieux le mardi 2 juin, pour une escale express à la Roche Jaune pour dire au revoir à Erwan et Jo de Yellow Stone. Nous nous sommes rendus ensuite à l’Aber Wrac’h le jeudi 4 après 16h de nav dont une bonne partie au moteur, pour pouvoir arriver à temps pour le festival Alternatiba de Lannilis.

L’ambiance était bonne, on a joué le spectacle en intérieur à 19h avec un public rieur et attentif. On a aussi projeté le film du bateau-cinéma le dimanche, et pu profiter des nombreuses manifestations du festival. Titouan a fait son baptême de poney le dimanche matin avec Noanne, ils étaient aux anges !

 

On a fait de chouettes rencontres qui nous amènent à jouer le vendredi 19 juin à Goasven à Logonas Daoulas dans un café associatif hyper chaleureux :

 

DSC02661nav kerlano-auberlachNous avons de nouveau un superbe accueil et on nous invite à nous rendre au port de l’Auberlac’h pour la fête de la musique devant le bar « le tapecul ». On quitte notre mouillage près de Kerlano précipitamment pour une navigation de quelques heures sous un temps magnifique.

 

On essaie une nouvelle formule : jouer le spectacle en début de soirée (pour que le public soit plus nombreux qu’à 22h30 un dimanche soir) pour reprendre la projection à la nuit tombée. Ça nous a coupé un peu la dynamique du spectacle, et c’était un peu dur de jouer devant un bar où l’attention n’était pas toujours au beau fixe mais les nouvelles expériences sont toujours bonnes à prendre et de plus, le chapeau était bon !

tapecul

Nous ne pouvons regretter cette escale atypique car nous avons rencontré ce soir là une famille en bateau, Yann et Albane sur Lord Jim, qui ont deux filles, Lizig et Elena. Lizig et Noanne ont le même âge et s’entendent immédiatement à merveille ce qui nous pousse à les suivre jusqu’à Camaret, escale improvisée. Nous avons beaucoup d’amis en commun, notamment des gens que nous avons rencontrés en Casamance. En un rien de temps, les souvenirs de voyage remontent à nous, et on se sent redevenir nomade avec le goût des rencontres et du voyage (et la petite touche était qu’on a passé la soirée à couple de Pen Duick 1 !)…

On passera quelques jours ensemble, Lizig devient la première grande copine de voyage de Noanne, elles jouent ensemble au bateau, sur le quai, à la plage, font du paddle avec Yann…

criée-CamaretCamaret est aussi notre première escale où Ciné SearCus se retrouve en totale free lance : pas de contact au préalable, on fait tout sur le tas (demande de défraiement du port, autorisation mairie, article dans les camaretspectCjournaux, affiches…). Certaines choses fonctionnent d’autres moins : on réussit à obtenir 10% de remise sur le tarif hebdomadaire, autant dire un geste symbolique… Pour le reste, on était assez contents de nous. Ben a rempli pleinement son rôle de crieur de rue en passant à vélo avec son fumistier de voyage devant tous les bars devant les quais. Il a ensuite fait une longue criée devant la place où l’on allait jouer ce qui a ramené la moitié du public.

 

SAM_6755 Nous avons joué vendredi et samedi, et le 1er soir nous avons rencontré Steph et Manu (et leur fille Lila, la 2ème copine de voyage de Noanne !) qui nous ont chaleureusement invité à manger une galette dans son camion-cuisine aménagé devant la plage de Pen-Hat. Une belle rencontre qui s’est agrémentée de musique, sous le soleil, devant un paysage splendide, de superbes moments qui nous font nous demander pourquoi on veut quitter la Bretagne !

 

DSC02772

Nous sommes arrivés à Camaret avec Lord Jim dont le capitaine Yann avait bossé sur la Recouvrance, et nous quittons Camaret avec l’arrivée de la Recouvrance, beau clin d’oeil, et belle photo !

Nous nous rendons à Douarnenez dans la journée du mardi 30 juin sous un temps magnifique, portés par un vent chaud ! Si chaud qu’il a finalement bien soufflé dans la baie de Douarnenez, on a tiré des bords avec parfois 29 nœuds de rafales, quand même ! On a pris 2 ris et on s’est sentis plutôt à l’aise, quelle différence de voyager avec Dominao ou avec notre ancien voilier Evaloa ! Dominao est tellement large qu’on ne sent pas trop la gîte à l’intérieur. Si bien qu’arrivés à Douarn, plusieurs bateaux nous ont dit « avoir pris cher », « s’être fait bien branlés », alors qu’on leur a répondu sans prétention « Ah bon ? Nous ça allait… ». Les enfants en navigation sont opposés ! Titouan est sur-excité et Noanne est complètement endormie, plutôt nauséeuse pendant que son frère rigole lorsque la gîte le fait tomber ! Mais ça aussi ça va évoluer avec le temps, enfin on espère surtout pour Noanne qu’elle se sentira plus à l’aise au fil de l’eau…

DSC02583 DSC02669

Nous arrivons à Douarnenez avec 15 jours de retard sur notre programme. J’avais pris un premier contact avec le port-musée mais sans les relancer car on ne savait jamais lorsque l’on allait arriver (enfin ça changeait tout le temps !). Nous sommes donc arrivés un peu à l’improviste, et notre contact sur place, Leila, nous envoie un sms à l’entrée de l’écluse : « c’est incroyable, une compagnie est arrivée une demi heure avant vous et ils jouent en partenariat avec le port musée tout le week-end sur le quai ! ». Sur le coup, on est dégoûtés, comment est-ce possible de se retrouver un même week-end en concurrence avec un autre bateau-spectacle, on n’est quand même pas 10 mille!! Mais on ne met pas longtemps à se dire qu’au final, on doit sûrement les connaître et c’est peu dire : c’est le navire « Ship of Fools » qui est amarré au port Rhu ! Ben a passé quelques mois sur ce bateau, du temps où l’on tenait le pub ils devaient venir à Pontrieux présenter leur spectacle ! Ça fait des années qu’on rêve de les rencontrer ! Alors c’est le gros renversement de situation : on est trop heureux ! C’est trop beau, on n’échappe pas à son destin, il fallait bien un jour que nos 2 projets se rencontrent !

August en répétition

August en répétition

The Ship of Fools, ou la nef des fous, est un « lougre » hollandais de 1916, de 30 mètres, acheté en 1989 par l’association Azart mené par August Dirsk, la seule personne à être restée sur le projet aujourd’hui, 26 ans qu’il navigue et encadre les projets artistiques sur ce navire, un sacré personnage !

Dur dur de résumer cette inoubliable rencontre, 12 personnes à bord de diverses nationalités (metteur en scène russe, acteurs hollandais, espagnols, italiens, chiliens, et une française), ensemble de mai à septembre pour une tournée qui a débuté en Espagne, puis en France pour finir en Hollande. Ils présentent une pièce de théâtre « le monde à l’envers » issue d’une œuvre du norvégien Henrik Ibsen.

DSC02827 DSC02829

DSC02818

Criée devant la MJC

Criée devant la MJC

Ils jouaient vendredi-samedi-dimanche à 22h ; nous nous sommes arrangés pour jouer le jeudi soir et le dimanche après-midi à la mjc. 2 jours seulement après notre arrivée, nous avons joué sur le navire du ship of fools, avec juste 1 ou 2 heures de répétition pour adapter le spectacle sur le bateau. L’arrache totale, mais qui allait bien avec l’ambiance de la nef des fous et puis ça a marché ! J’avais réussi à contacter in extremis les journaux qui avaient fait un bel article, plus la com. des affiches, internet, la criée… nous avons eu au final plus de public le jeudi soir que pour leur spectacle le vendredi !

nefdesfousC NEFdesfousC (2)

On a filmé le spectacle pour un moment inoubliable dans la vie de Ciné SearCus ! Ils nous ont invités à manger le lundi midi, fait la fête ensemble le soir et j’ai réalisé deux interviews (d’August et de deux des acteurs) dans l’optique de faire un compte rendu filmé de cette joyeuse rencontre de deux bateaux-spectacle !!

DSC02831 DSC02836

Nous rejouons le week-end prochain à Douarnenez puis nous pensons nous rendre en Bretagne sud la semaine suivante. Où, on ne sait pas encore, c’est de la tournée improvisée ! On s’était fixé des dates jusqu’à Douarnenez début juillet puis on avait laissé le programme libre pour pouvoir dégolfer dès l’ouverture d’une bonne fenêtre météo. Maintenant on se dit aussi qu’on a un peu de temps devant nous pour faire tourner un peu Ciné SearCus en Bretagne sud avant la Galice peut-être bien, il y a de grandes chances qu’on reste en Bretagne ce mois de juillet !

J’aurais pu vous en dire encore et encore, c’est pourquoi j’espère qu’à l’avenir je trouverai le temps décrire plus fréquemment pour pouvoir condenser mes messages et en même temps vous donnez plus d’anecdotes, de ressentis, de détails !! Mais gardons-en pour la suite !!

Et pour ceux qui n’aiment pas trop attendre, vous pouvez vous rendre sur notre page www.facebook.com/cinesearcus qui est alimentée plus régulièrement sur les lieux où l’on se trouve et les dates de spectacle.

Bisous à tous et à bientôt !

Pauline pour Ciné SearCus

PS : N’hésitez pas à vous inscrire sur notre newsletter pour recevoir nos nouvelles par mail !

PPS : Vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir en grand !

 

Ce contenu a été publié dans Ciné SearCus 2015. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.