Ciné SearCus à 5… et 3 enfants, en vidéo !

Bonjour,

ça y’est je me lance ! Pour permettre à tous ceux qui suivent le fil de notre aventure sur ce site (et aussi pour mettre en ligne notre sélection de photos depuis mon dernier message de La Palma), je vais faire un petit retour en arrière sur notre passage à La Gomera où nous y sommes arrivés fin mars, à 5 adultes et 3 enfants ! Et pour l’histoire de Ciné SearCus, c’était une sacrée étape de retrouver Sandra, Paolo, Nila et leur voilier Asikel.

 DSC01480

Je vais d’ailleurs me permettre un retour en arrière encore plus lointain pour un petit rappel historique :

Sandra et Paolo sont les deux personnes avec qui Yann et moi avons écrit le projet Ciné SearCus depuis 2014. En 2015, nous préparions nos bateaux ensemble au port de Pontrieux et avons été l’un des 3 organisateurs de Port en fête 2015. Le départ était prévu pour l’été 2015 mais comme souvent dans des projets en voilier, les préparatifs nous dépassent… Tous les efforts étaient donnés pour la préparation des bateaux et on avait mis la création de côté pensant qu’elle se ferait au court du voyage, l’important était de partir ! Mais Dominao (et aussi son équipage) n’était pas prêt (ça, vous l’avez normalement déjà lu dans les messages du journal de bord en 2015, notre fameux faux départ!) et Asikel et le bateau de Thierry eux sont partis en octobre. Le but était de se retrouver un peu plus loin en Bretagne ou en Galice mais Dominao a passé un hiver de plus à Pontrieux et Asikel a navigué jusqu’aux Canaries dans l’espoir qu’on le rejoigne là-bas. C’est ce qui s’est passé au final mais plus d’un an après, Asikel était même sur le point de partir pour le Cap Vert !

Les débuts de la fanfare au marché d'Argual

Les débuts de la fanfare au marché d’Argual sur l’île de La Palma

Groben, lui, pour des impératifs administratifs devait rentrer en France mais il a réussi à repousser son départ à début mai, on a donc réussi à réunir Ciné SearCus, la source !! Car si Groben n’a pas écrit le projet Ciné SearCus (qui de toute façon avait peu de sens tant qu’il n’était pas réalisé), il a été présent sur quasi toutes les étapes : d’abord en allant jusqu’aux Canaries avec Asikel puis en revenant l’hiver 2016 à Pontrieux avec Surya pour monter notre spectacle actuel !

Allez, passons les détails, nous avons réussi à nous retrouver et décidé de tourner ensemble Ciné SearCus aux Canaries le temps de quelques mois. Nous avons choisi l’île de la Gomera et nous ne l’avons pas regretté.

Notre navigation La Palma – La Gomera était grandiose, nous avons vu des dauphins en masse venir jouer à l’avant du bateau, ils étaient tellement agités à sauter dans tous les sens qu’un d’eux à cogner dans notre ancre ! Les enfants ont été bien-sûr impressionnés et à présent dès que l’on parle de navigation, Titouan répond : « on va voir les dauphins » !

Le port de Valle Gran Rey

Le port de Valle Gran Rey

Ciné SearCus in the street !

Ciné SearCus in the street !

Nous sommes d’abord arrivés à Valle Gran Rey pour le week-end de Pâques. Les administrations étaient fermées dès le jeudi, nous n’avons donc pas pu obtenir l’autorisation de jouer Ciné SearCus mais en même temps, le capitaine du port n’était pas là non plus ce qui nous a valu de ne rien payer de notre séjour, on s’en sortait bien ! D’autant que Sandra, Paolo, Groben et Yann avaient monté un set musical pour jouer dans la rue (au marché, devant les terrasses) et ça a marché du tonnerre ! C’était le dernier week-end où il y avait encore beaucoup de touristes aux Canaries (Valle Gran Rey est un village rempli d’allemands), on a pu gagner un peu d’argent !

 

 

IMG_20160326_175707IMG_20160326_180246

Après la cession dauphin, Titouan a vécu un moment extraordinaire avec une raie « ÉNORME ». Au port de Valle Gran Rey, un homme appelé Pepe a quasiment apprivoisé une raie qui vient en fin d’après-midi lorsque Pepe lui apporte des sardines. Un soir avec Titouan on est passé au bon moment, Pepe arrivait avec ses poissons et en a donné un à Titouan. C’est donc Titouan qui a fait venir la raie en lançant son poisson, et on était au première loge pour voir ça (les autres devaient restés au haut des marches) ! IMG_20160326_175830IMG_20160326_180458C’était assez incroyable comme moment, la raie venait vraiment toucher Pepe, Titouan pouvait (malgré sa peur) donné du poisson directement dans la gueule de la raie. Depuis, il en parle presque tous les jours, dès qu’il fait un dessin il dit faire « une (r)aie ÉNORME », quel souvenir ! Dans chaque port maintenant le but est de trouver de gros poissons mais maintenant c’est plus dur, surtout qu’on est toujours pas des pêcheurs de compète…

Après un passage au mouillage et de belles petites navigations, nous nous sommes rendus à San Sebastian pour jouer enfin le spectacle, tout en continuant de faire de la musique dans la rue (ça fait gagner un peu de sous et en même temps ça fait de la pub pour le spectacle). C’était la première fois qu’on avait autant d’enfants à la projection, un truc de dingue ! Les parents laissent leurs enfants voir le spectacle et s’en vont, on fait garderie, super ! Y’avait quand même un public adulte mais l’ambiance était très bruyante !

On a ensuite décidé de retourner à Valle Gran Rey pour faire le spectacle. L’organisation était bien particulière : nous avons d’abord loué une voiture de San Sebastian pour aller rencontrer le conseiller culturel de la mairie de Valle Gran Rey, Carlos, pour obtenir l’autorisation de jouer. Carlos était super sympa et à distance, on a pu avoir des affiches, une bon communication sur internet, des chaises, l’électricité… parfait ! En plus, la location de la voiture nous a permis de visiter un peu la Gomera, île magnifique !

On a eu beaucoup de mal à sortir du port de San Sebastian pour nous rendre à Valle Gran Rey à cause du vent, on est finalement parti le samedi matin pour jouer le soir même !! Mais on a fait une navigation magnifique, dans mon dernier message je vous avais mis des photos de cette fameuse navigation en musique alors pour cette fois, j’ai fait un petit montage vidéo, de quoi vous donner un petit aperçu d’un joli moment passé en mer, et fini en musique !

Le spectacle à Valle Gran Rey était une superbe réussite : plein de monde alors qu’on était arrivé l’après-midi même, superbe ambiance où le public a ri du début à la fin, le genre de séance qui fait trop de bien !

Ça nous a même donné envie de remettre le couvert ! On avait pas envie de quitter la Gomera alors on a décidé de refaire une dernière projection à San Sebastian. De plus, on avait réalisé un petit film (« la revanche de la mer » que vous pouvez retrouver dans la rubrique vidéo) sur la plage à San Sebastian et on avait bien envie de le projeter à l’endroit où on l’avait réalisé ! Les gens étaient agréablement surpris de voir leur ville à l’écran, le concept marche super bien, il faudrait pouvoir réaliser un film à chaque escale !!

Et entre temps, on avait de nouveau profité d’un mouillage pour ressentir d’un peu plus prêt toute la beauté de la Gomera :

 

Adios Gomera

Adios Gomera

Vu de Ténérife, une des îles que l'on ne verra que de loin !

Vu de Ténérife, une des îles que l’on ne verra que de loin !

On s’est un peu pris la tête ensuite pour choisir notre prochaine escale. La saison touristique étant finie on se demandait dans quel endroit il serait bon de nous rendre pour jouer Ciné SearCus, et surtout quel port voudrait bien nous accueillir ! On a finalement reçu une réponse positive du port de Mogan, au sud de Gran Canaria, ce qui a décidé de notre prochaine destination !

Le port de Mogan

Le port de Mogan

vu de Mogan, au fond à gauche vous pouvez apercevoir de belles infrastructures...

vu de Mogan, au fond à gauche vous pouvez apercevoir de belles infrastructures…

Ah l’ambiance a grandement différé de ce que l’on avait vécu ces derniers mois dans les îles occidentales ! Là on était bien dans les Canaries touristiques ! Et encore Mogan est un port de pêche reconstitué, appelé « Petite Venise » car on y trouve des petits ponts fleuris avec des maisons blanches sur deux niveaux en avancée sur l’eau. C’est joli mais ça sonne faux ! Et ce n’est rien comparé à ce qui se trouve autour, Maspalomas et compagnie, là, faut le voir pour le croire : des plages reconstituées, des villages « disneyland », de gros hôtels qui envahissent toute la côte, affligeant ! Ça nous a rappelé notre séjour à Grau du Roi (la Grande Motte…), version sans retenue !

Pour revenir à Ciné SearCus, penser qu’il faut aller dans les endroits les plus touristiques pour se faire le plus d’argent, ce n’est pas toujours vrai, car il faut avoir les autorisations pour y jouer.

Et à Mogan, c’est la vraie misère, quasi tout est interdit : pas le droit de faire les terrasses, pas le droit de jouer le spectacle dans le centre, pas le droit de jouer de la musique au marché, on ne peut même pas faire de château de sable !!! Un gars s’est vu détruire son château par les flics qui lui ont même demandé de redonner l’argent qu’il avait reçu pour son œuvre, mais dans quel monde vit-on ??

Stoppé en plein set musical devant une terrasse !

Stoppé en plein set musical devant une terrasse !

Heureusement pour nous, la femme à l’accueil du port a été très sympa et a soutenu notre démarche : on a eu 50 % de remise pour la semaine plus des nuits gratuites avec nos départs retardés. Mais pour avoir le droit de jouer, la pauvre dame était sans grand pouvoir face à la directrice qui préfère privilégier les restaurateurs du port (car certains ne voulaient pas voir de saltimbanques jouer devant chez eux!) plutôt que les activités culturelles, nous n’avons pas la même valeur monétaire…

Photo de groupe avant le spectacle

Photo de groupe avant le spectacle !

Au vu de la situation de base, nous pouvons être satisfaits d’avoir pu jouer une fois le spectacle dans l’enceinte du port. La place n’était pas vraiment adaptée pour jouer Ciné SearCus mais d’un autre côté, elle était très belle et a donné une ambiance chaleureuse à la séance et de belles photos. Ce n’était pas la grande foule mais en majorité des touristes donc le chapeau a quand même fonctionné.

Nous avons également pu jouer deux fois un set musical à cette même place, au kiosque du port (le seul endroit dans toute la ville où jouer de la musique est possible, en s’inscrivant à l’avance sur des créneaux d’une heure). Le soucis est que nous n’avions pas le droit de passer le chapeau en terrasse, certains barmen tentaient même d’empêcher les clients de sortir pour mettre des sous dans le chapeau, là ça frisait l’écœurement ! En gros ça signifiait pour eux qu’on avait le droit de jouer, mais pas d’être payé, faut pas en demander trop quand même ! Bref, notre présence n’avait pas trop de sens, on aura essayé de faire escale dans un endroit bien touristique, et même si financièrement on s’en est pas trop mal sorti, ça nous aura pas convaincu pour autant…

Après des rebondissements de destinations, le départ de Groben, on a quitté Mogan pour nous rendre au port de Las Nieves à Agaete, au nord de l’île de Gran Canaria, un port de pêche plus authentique et agréable, ça fait du bien de voir autre chose de Gran Canaria ! On avait aussi eu le temps de se faire un petit tour dans la montagne de Gran Canaria, rien à voir avec la côte !

Pour la suite, on a changé un peu notre programme car on a décidé de remonter notre bateau à Porto Santo (archipel de Madère) pour le laisser quelques mois avant de revenir en septembre pour faire le carénage puis continuer la suite de notre périple. On a donc programmé un retour en France pour cet été, Yann est embauché comme barman au Schooner Pub de Pontrieux, le bar que l’on a tenu avant de partir, pas mal comme symbole ! On rentre le 17 juin et ça nous coute vraiment moins cher de laisser Dominao à Porto Santo. Ce choix nous fait quitter les Canaries plus rapidement que prévu et stoppe aussi un peu plus tôt la tournée Ciné SearCus entamée avec Sandra et Paolo mais d’un point de vue financier, on y gagne beaucoup ! De plus, Asikel va suivre Dominao jusqu’à Porto Santo car il n’est jamais passé par Madère, et ça vaut le coup !

Depuis, nous sommes arrivés sur l’île de Graciosa, une toute petite île (27 km2!) au nord-est des Canaries, c’est d’ici que nous partirons pour Porto Santo à la prochaine bonne fenêtre météo. Nous avons mis 44h pour venir, et c’était notre première navigation aussi longue faite en famille ! Et pour honorer ce moment, et bien nous avons vu une baleine !! Bon Titouan dormait mais Noanne a pu l’apercevoir de loin, quelle chance !

Pour nous, la Graciosa, c’est une étape retour : lors de notre premier voyage avec le bateau-cinéma, nous étions arrivés aux Canaries sur cette île, et 8 ans après nous y revoilà ! Ça nous fait tout drôle d’y revenir avec un autre bateau et surtout deux enfants, sachant que c’est ici même qu’avant-hier nous avons fêté les 5 ans de Noanne ! Elle avait sa copine Nila pour fêter ça, on a fait des pizzas sur Asikel, le gâteau sur Dominao puis une petite virée à la plage ! Et le lendemain c’était l’anniversaire de Sandra, et là on a mangé des lasagnes, ah ça a du bon de voyager avec des italiens !!

Voilà, avec 1 mois et demi à retracer, si vous lisez ces lignes, bravo ! C’est que vous avez réussi à aller au bout de tous ces écrits, photos, et même vidéo !

Les prochaines nouvelles seront sûrement à Porto Santo, dernière escale avant notre retour en France alors à bientôt pour ceux et celles qu’on aura le plaisir de revoir durant l’été !

Pauline pour Dominao

PS : les photos en diaporama vous sont présentées en forme carré donc si vous ne cliquez pas dessus vous ne les verrez pas en entier, je sais ça fait beaucoup de clics à faire au vu du nombre de photos mais c’est dit !

Ce contenu a été publié dans Ciné SearCus 2016, Les îles Canaries. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Ciné SearCus à 5… et 3 enfants, en vidéo !

  1. Jacques dit :

    Super votre périple, j’imagine aussi ce que cela va laisser dans la mémoire des gamins…
    bon deux bémols: vous auriez pu mettre aussi une petite vidéo de votre spectacle, histoire d’avoir du son, et quelques coquilles dans le texte… 
    Bonne continuation à vous tous
    Le papounet de Groben

  2. Fred dit :

    Jusqu’au bout! Soit, j’ai sauté des lignes mais tu écris bien et que d’aventures ! Contente de vous revoir cet été; Muchos besos a todos. Fred

  3. pauline dit :

    Merci Jacques ! Oui, pour la vidéo du spectacle, on y pense, ça viendra !! Et pour les coquilles j’en doute pas non plus, y’a personne pour me relire ! ça me prend déjà tellement de temps d’écrire que j’ai souvent la flemme de me relire plusieurs fois… On a quitté ton fiston à regret, mais on se retrouvera !

  4. marc simonin dit :

    salut a vous
    bien content de voir que votre périple se passe comme il se passe.
    C’est chouette , ça donne envie de passer le pont et de partir à l’aventure dans de nouvelles contrées.Bien à vous et à cet été.Ciao, Marco et Joude.

  5. Minouche dit :

    Salut à vous,

    J’adore la vidéo où vous faites de la musique sur les bateaux…c’est vraiment un moment de bonheur que de voir ça…du Bonheur vous en donner beaucoup à travers toutes ces images et vos sourires sont merveilleux…merci pour ce beau travail de photos, vidéos, musiques…A bientôt sur le port de Pontrieux…c’est sûr! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.