Joyeux noël : pour nous, il se fera sur la route

Bonjour à tous,

Nous sommes arrivés en Mauritanie, 3 pays traversés depuis le dernier message, pas mal, nous avançons enfin ! Bon, pas assez pour passer noël sur Evaloa, demain nous serons à Saint-Louis, au Sénégal donc, mais au nord !

Nous avons quitté Grau du Roi et notre nouveau bateau Dominao le 08 décembre, et nous sommes partis en Renault express jusqu’au sud de l’Espagne, où l’on a rejoint notre compagnon de route et vendeur de voiture Stéphane, 6 jours plus tard. Juste le temps pour nous de découvrir l’Andalousie. Rapide certes, mais très chouette. On est passés par la montagne en longeant la côte, le paysage était splendide, nous en avons profité pour faire de courtes mais bonnes pauses en plein milieu de rien (ou de tout selon la convenance). Autonomes, dormant dans la voiture, un gaz pour cuisiner, c’est comme ça qu’on s’offre des vacances pas chères ! D’autant que Stéphane vendant notre voiture au Sénégal, il nous défraie toute l’essence, les visas, assurance… en gros tout ce qui concerne la voiture.

Après avoir fait halte à Grenada, Ojen (petit village de montagne) puis Tarifa, la ville de surfers, on a rejoint Stéphane à Algeciras pour prendre le ferry. On a trouvé de bonnes promotions mais le ferry qui devait partir le samedi soir a été annulé, on a donc dormi devant les barrières d’entrée au port d’embarquement et on a quitté l’Espagne le lendemain matin.

A peine débarqués sur la terre marocaine, nous reprenons la route pour Rabat, mais on s’arrête un peu partout, Stéphane tentant de vendre des pièces de mécanique. On avance donc doucement et n’arrivons que le soir à la capitale, trop tard pour les visas, il faut attendre le lendemain (vous comprenez comment à chaque fois on prend du retard sur notre planning, y’a toujours un truc qui fait que… on n’est pas à l’heure !). Depuis peu il est impossible de prendre le visa mauritanien à la frontière, nous sommes obligés de passer par l’ambassade de Mauritanie au Maroc pour les obtenir (ou à Paris mais c’est plus cher). Conséquence : c’est le bazar ! Des gens pas au courant se retrouvent à faire demi tour à la frontière pour reparcourir plus de 1000km pour retourner à Rabat ! Et à Rabat, nous sommes très nombreux à demander des visas, on a dormi devant l’ambassade avec plusieurs autres véhicules.

Paysage du nord-Maroc – en bas à gauche : Steph et Yann à Tiznit

Nous sommes restés une semaine au Maroc, dont 4 jours à Tiznit pour refaire la carrosserie de l’express. Une semaine, ce n’est rien, heureusement nous connaissions un peu le Maroc depuis notre passage l’an dernier, nous avons fait en speed ce que l’on avait apprécié la fois d’avant : Tajine, Hamam, couscous, promenade dans le souk, quelques achats… et c’est reparti !

Paysages du sud-Maroc pris de la voiture

Nous sommes arrivés à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie 5 minutes avant la fermeture, quelle chance ! Nous avons pu dormir à Nouadhibou plutôt qu’à la frontière, c’est toujours mieux. Arrivés de nuit, repartis au matin, je n’ai jamais été dans une ville si peu de temps. Oui, nous pourrons dire « Nouadhibou, nous y sommes allés » mais c’est tout, on aura traversé la grande rue et dormis à l’auberge chez Momo, quelle visite !

Heureusement, on a pu en profiter toute la journée suivante grâce au paysage parcouru : 500km de Nouadhibou à Nouakchott dans un paysage désertique, c’était époustouflant, très difficile à décrire, et ça tombe bien car pendant que Yann était au volant, je prenais des photos ! Vous pouvez donc partager avec nous ce rare moment :

Ça ressemble un peu à la neige finalement, on n’est pas en si gros décalage avec la France ?? J’arrête de vous faire rager, mais il est vrai qu’il est difficile pour nous d’imaginer que l’hiver est arrivé, nous sommes pourtant entrés en Mauritanie le 21 décembre !

Pour ne pas être trop frustrés de notre passage express en Mauritanie (quel beau jeu de mot…), nous avons décidé de passer une journée supplémentaire à Nouakchott, de toute façon on ne pouvait plus se rendre en Casamance pour noël, alors un jour de plus ou de moins, on n’est plus à ça prêt !

Nous avons visité la ville, surtout le grand marché, sous une chaleur accablante je n’en rajoute pas (il faut qu’on reprenne les habitudes locales et ne pas sortir à midi !). Pour le coucher de soleil, nous sommes partis au port de pêche acheter du poisson et voir arriver les pirogues. Et demain, nous reprenons la route pour le Sénégal. On devrait arriver à Saint-Louis demain soir, puis prochaine étape Dakar, la Gambie à traverser avant d’arriver enfin en Casamance, nous avons encore un peu de route… On devrait arriver dans une petite semaine.

En tout cas, nous profitons du voyage et nous n’avons même pas eu de problème de voiture (la plus grosse panne de l’express pour l’instant a eu lieu au départ, à Saint Brieuc !). Moi dans l’histoire j’ai le bon rôle, Yann conduit et je profite du paysage, je prends des photos et y’a de quoi faire, un petit échantillon :

Le désert mauritanien et l’arrivée à Nouakchott, quel accueil !

Voilà, ils ne nous restent plus qu’à vous souhaiter un joyeux noël à tous, qui sera bien différent du nôtre !

A bientôt en Casamance,

Pauline et Yann

Ce contenu a été publié dans 06- Retour au Sénégal en voiture. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.