petite anecdote : comment se servir d’un extincteur ?

Hier, on était bien contents : tout d’abord, le frigoriste était passé, on a enfin un frigo qui marche ! Ensuite, on a profité de la voiture de Gaël, qui bosse sur « la Nébuleuse » (Evaloa a maintenant la chance d’être à couple de ce magnifique vieux gréement), pour aller faire les courses, et Yann s’est fait le plaisir de s’acheter une belle canne à pêche (et oui, on change de technique car on a toujours rien pêché depuis notre départ et y’a pleins de macros dans le port de Douarnenez, ça donne envie !). Bref, revenus des courses, Yann veux d’emblée tester son nouveau jouet, je lui demande tout de même de remettre la gazinière en place enlevée pour la venue du frigoriste. Le temps passe et nous décidons de manger. Je vais pour allumer le gaz (donc j’ouvre la vanne et craque une allumette) et là une flamme gigantesque envahie la cuisine, impossible de l’arrêter avec un chiffon. Prise de panique, je prend l’extincteur installé dans la cuisine (comme quoi, il a son utilité celui-là), pendant que Yann file dehors, alors là, je me demande vraiment pourquoi il se tire plutôt que de m’aider (en fait il allait couper le gaz mais il ne m’a pas prévenu…). bref, je me démêne pour ouvrir ce truc et le déclenche sur la flamme au moment même où Yann coupe le gaz. Alors la question est : qui a éteint le feu, Yann ou Pauline ? J’aurais aimé que ce soit moi mais je crois que sans éteindre le gaz, la flamme ne se serait pas éteinte si facilement…
Mais au fait, que s’est-il passé ? En remmettant la gazinière en place, Yann n’avait pas remis le tuyau de gaz alors forcemment…
Certains diront que j’ai eu un bon reflexe, d’autres que je n’avais cas tourner la vanne pour éteindre le gaz (mais pour ma défense, la vanne était dans les flammes) car ça nous aurait éviter d’être asfixier par l’extincteur ! Mais bon, au final, on a laissé le bateau s’aéré et nous on a passé une bonne soirée à bord de « la Nébuleuse ».
Au fond, plus de peur que de mal, on a perdu 30 euros car on n’a plus qu’à racheter un extincteur et on a gagné une bonne matinée de ménage car la poudre de cet engin, ça colle partout ! Mais la cuisine avait besoin d’être lustrée un peu, ce qui est fait !!
Voilà notre première anecdote et sûrement pas la dernière!

passage du chenal du four, entre l'Aber Wrac'h et Camaret

Passage du "tas de pois", à la sortie de Camaret, près de Pen-Hir

Ce contenu a été publié dans 01- Bretagne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.